Il Brutto Anatrocollo

Il Brutto Anatrocollo, Milan | www.theflyingflour.com
Il Brutto Anatrocollo, Milan | www.theflyingflour.com
Il Brutto Anatrocollo, Milan | www.theflyingflour.com

Alerte pépite !!!!

Comme vous le savez déjà, lorsque je m'attarde sur un restaurant découvert pendant un de mes voyages dans un seul article en particulier, c'est qu'il en vaut vraiment le coup ! Atteinte du syndrome de l'assiette décevante, particulièrement en voyage, j'aime essayer de repérer un peu avant, jusqu'où je serais prête à marcher pour une bonne bouchée :) Et quelle grande chance de tomber, une semaine avant de partir, sur le délicieux et rafraîchissant blog Complètement flou. Une passionnée de bonne bouffe, d'endroits chouettes et de voyages, qui partage sa vie entre Lyon et Milan, mais si vous voulez en savoir plus je vous dirige joyeusement vers son blog, vous irez d'article en article en rigolant dans votre coin, tout comme moi. C'était une vraie MINE d'informations concernant la préparation du voyage, et je m'en suis retrouvée apaisée : je SAVAIS où j'allais manger. Mouahaha. 

Fin d'une journée pluvieuse à déambuler les rues de Milan sous le parapluie de mon breton <3, nous sommes en quête du DÎNER.
Comme à notre habitude de se pointer à l'heure d'ouverture, on arrive devant Brutto à une heure totalement décente genre 19h (FAIM), et de l'extérieur je dois avouer que la première impression PEUT vous induire en erreur. On ne voit pas trop l'intérieur, ni les lumières, on ne sait d'ailleurs pas vraiment si ouvre ou pas ce soir là, jusqu'à la lecture du petit panneau "Ouverture à 21h03". Je reste confiante de ce que j'avais lu sur le blog, alors on va tuer le temps avec un petit Spritz (et SURTOUT pas de buffet à volonté avec, sinon on ne pourra pas tester toute la carte!). 

Il Brutto Anatrocollo, Milan | www.theflyingflour.com
Il Brutto Anatrocollo, Milan | www.theflyingflour.com

L'heure arrive, et nous sommes dans les premiers, ici on ne fait pas de réservations, on arrive, on discute avec le patron, et on s'installe. Nappe à carreaux : mon amour. Bleu ou violette, on s'y sent bien. Le menu est écrit à la main sur une feuille volante, et on vous donne un papier et un stylo pour noter ce que vous voulez : EFFICACITÉ. Le choix est terrible car on veut tout. On se laisse tenter (et conseiller par la serveuse si sympa) par les raviolis de courge au beurre de sauge (je salive rien que d'y repenser), et les petits gnocchis maison au pesto de pistache (SISI PROMIS), puis, Milaaaaano oblige, la petite côtelette Milanaise légendaire, accompagnée d'une petite verdure - faut pas pousser quand même :). Le tout arrosé par une bonne bouteille de rouge à 10€. DIX. EUROS. Ah l'Italie, je t'aime. Arrive le moment tant attendu du dessert, et j'avoue que ce qui a motivé mon choix c'était la mention sur le blog Complètement flou, du tiramisu de Brutto, que les gens s'arrachent. Mais quelle déception : ils ne font pas le tiramisu le weekend. Je n'ai plus qu'à revenir en semaine :D

C'était notre premier dîner milanais et une vraie réussite. Cette ambiance de cantine, ce service sympathique, les tables au coude à coude (on aime ou on aime pas), et les gens qui parlent fort et italien, bref, on est rentrés heureux, et repus :)

Il Brutto Anatrocollo - Fermé le dimanche
Via E. Torricelli, 3
(cliquer pour voir la carte)